La chick lit c’est littéralement la littérature pour poulette, pour les filles quoi ! Mais pas que...

Depuis les trois romans fondateurs du genre : Le journal de Bridget Jones (Helen Fielding), Sex and the city (Candace Bushnell) et Confession d’une accro du shopping (Sophie Kinsella) venus du monde anglo-saxon, cette littérature est toujours aussi populaire et de nombreux éditeurs ont surfé sur la vague du succès en créant des collections attrayantes, légères, souvent en poche, avec des couvertures reconnaissables entre mille.

Elle met en scène des héroïnes de tous les jours, bien dans leur époque, qui souvent se débattent avec un quotidien compliqué et qui bien sûr cherchent le Grand Amour. Elle se différencie de la romance pure, en effet les relations avec la famille, les amis sont plus développées, les problèmes de société sont mis en avant et surtout le ton est humoristique et la pratique de l’autodérision est de mise.

 

Aujourd’hui il y a une vraie évolution de la chick lit avec une incursion dans le domaine du roman policier, du fantastique, de la fantasy...

Plusieurs séries se démarquent par leur écriture, leur scenario un peu plus poussé, un certain érotisme aussi. 

· La série des Stéphanie Plum, chasseuse de prime maladroite, incapable de choisir entre deux hommes, affublée d’une famille très particulière.

· Agatha Raisin, cinquantenaire exilée dans la campagne anglaise, qui résout des énigmes policières tout en essayant de prendre son voisin dans ses filets.

· Charley Davidson, passeuse d’âmes, déesse, détective privée à ses heures perdues et qui a comme particularité d’être marriée avec le fils du diable (ce qui en passant donne à lire des scènes torrides, le fils du Diable quand même...).

· Alexia Tarabotti, sans-âme qui mène sa vie dans un Londres steam-punk, au milieu des loups garous, des vampires et des fantômes, au service de la reine Victoria.

 

 Elles ont en commun d’être des femmes fortes, c’est très drôle, pas toujours léger, mais on passe de bons moments en leur compagnie.

 Alors n’hésitez surtout pas à vous laisser tenter par ces romans souvent considérés comme superficiels mais qui font tellement de bien, surtout en cas de  "coup de mou", d’envie de légèreté et n’hésitez pas à les proposer à la gent masculine. Parce que non, ils ne sont pas réservés aux filles quoi qu’on en dise. 

 

OPAC Sélection de notices