Mapuche - Caryl FéreyUn roman noir qui nous plonge dans les abîmes d’un pays, l’Argentine, celle d’aujourd’hui qui doit faire face à un passé bien peu reluisant lors des dictatures qui se sont succédées dans les années 70 et 80.

Jana est mapuche, fille d’un peuple sur lequel on a tiré à vue dans la pampa argentine. Rescapée de la crise financière de 2001-2002, aujourd’hui sculptrice, elle vit seule à Buenos Aires dans la friche de son ancien mentor et, à vingt-huit ans, estime ne plus rien devoir à personne.
Rubén Calderon, aussi est rescapé - un des rares "subversifs" à être sorti vivant des geôles clandestines de l’École de mécanique de la Marine, où ont péri son père et sa jeune sœur. Trente ans ont passé depuis le retour de la démocratie.
Détective pour le compte des Mères de la place de Mai, Rubén recherche toujours les enfants disparus adoptés lors de la dictature de Videla, et leurs bourreaux... Rien a priori ne devait réunir Jana et Rubén, que tout sépare. Mais un cadavre est retrouvé dans le port de la Boca, celui d’un travesti, "Luz", qui tapine sur les docks avec "Paula", la seule amie de la sculptrice.
De son côté, Rubén enquête sur la disparition d’une photographe, Maria Victoria Campallo, la fille d’un des hommes d’affaire les plus influents du pays. Malgré la politique des Droits de l’Homme appliquée depuis dix ans, les spectres des oppresseurs rôdent toujours en Argentine. Eux et l’ombre des carabiniers, qui ont expulsé la communauté de Jana de ses terres ancestrales...

 

C’est un roman noir, brut et brutal, violent et par moments humaniste, voire romantique. C’est un appel à l’humanisme basique, à la vérité historique et à la mémoire. A nouveau, Caryl Férey nous offre un coup de maître, un de ces livres qu’on ne peut pas oublier. Tout se résume dans cette phrase piochée page 294 : « Non : la cruauté des hommes n’avait pas de limites … ».

 

 OPAC Détail de notice