Le changement d’heure est ce que l’on appelle en langage journalistique un bon gros marronnier, pour combien de temps encore ?

En effet, deux fois par an, à la même période, nous avançons ou reculons d’une heure nos réveils, montres, téléphones… Même si depuis longtemps, les gouvernements successifs nous promettent de mettre fin à cette pratique.

C’est en 1916 que pour la première fois le changement d’heure est appliqué, pour faire des économies d’énergie. Après quelques allers-retours, c’est en 1975, après le choc pétrolier, que la pratique devient régulière dans plusieurs pays. Heure d’été, heure d’hiver, gare à celui qui oublie de modifier son réveil, au risque d’être complètement décalé et de ne pas commencer sa journée au bon moment.

Pourtant nombreux sont ceux qui ressentent dans leurs organismes des bouleversements désagréables dus à cette modification du temps. En effet, le changement d’heure ne va pas de pair avec un changement d’activités comme lorsque l’on voyage par exemple. Gare à la fatigue, aux troubles de l’attention, de l’appétit…

Alors que l’on gagne ou que l’on perde une heure, je vous propose de passer un peu de temps à lire, écouter de la musique ou regarder un bon film pour vous remettre tranquillement et en apprendre un peu plus sur ces heures qui rythment notre vie.

 

OPAC Sélection de notices