Banniere Rectangulaire 1 - 800x542

Mois du film documentaire : voici venu le temps de préparer la programmation 2015 !

 

Lors de la réunion bilan qui s'est tenu à la Médiathèque départementale le 24 mars en présence des bibliothèques partenaires, nous avons dégagé une thématique assez large et qui semble rassembler les participants : La Liberté. 

C'est un thème qui peut en aborder beaucoup d'autres : la liberté d'expression mais pas que, la liberté dans l'art, dans l'opinion politique, dans sa vie privée, dans ses croyances religieuses...

 

Plusieurs films ont été présenté et la programmation est en cours de sélection. Voici un tableau récapitulatif.

 

Parallèlement, Images en bibliothèque, l'association coordinatrice de l'évènement, a organisé les ateliers du mois du film documentaire à Paris du 08 au 10 avril 2015.

 

Il en est ressorti 8 thèmes :

 

  • Une BD du réel ?

De nombreux auteurs et dessinateurs se tournent  vers le monde réel, créant des documentaires et des fictions qui sont autant de regards d’artistes sur des pays, des peuples, des luttes, des situations qu’ils nous font découvrir et ressentir. Il y avait le «cinéma du réel», voici qu’apparaît de plus en plus une «BD du réel»... Bande dessinée et cinéma documentaire se côtoient, s’intéressent l’un à l’autre, flirtent et trouvent des points de rencontre. Ce projet est l’occasion d’un hommage à René Vautier à travers son film Afrique 50 et la BD de Kris et Etienne Davodeau Un homme est mort (éd. Futuropolis).

 

  • Génocides : le documentaire à l’épreuve de la représentation

Les génocides ébranlent nos possibilités de représentation. Comment parler de l’horreur et comment la représenter ? Génocide des Arméniens, Shoah, génocide des Tutsi au Rwanda : les voiesquimènent à la compréhension de ces crimes ne sont pas qu’historiques ou politiques, elles sont humaines. Le documentaire explore les différentes facettes de ces événements hors norme, les mécanismes idéologiques, politiques et humains de leur genèse et de leur mise en œuvre, donne la parole aux « bourreaux » et à leurs victimes, dénonce leur négation. Il interroge et participe à leur mémoire, une mémoire non pas figée mais vivante, à la fois collective et personnelle, intime et politique.(Partenariat avec le Mémorial de la Shoah)

 

  • Nicolás Rincón Gille

Né à Bogata en 1973, Nicolás Rincón Gille a accompagné, enfant, son père professeur qui rendait visite aux paysans de la campagne colombienne avec ses étudiants d’anthropologie. Après ses études de cinéma en Belgique, il réalise 3 films sur ce sujet qui le poursuivait depuis qu’il était enfant : la richesse de la tradition orale colombienne et sa confrontation à la violence. Avec Noche herida (2015), présenté au dernier festival Cinéma du réel, il achève la trilogie Campo hablado, commencée en 2007 avec En lo escondido et poursuivie avec Los Abrazos del rio en 2011.

(Partenariat avec la revue Images documentaires)

 

  • Les sentiers de l’architecture

Architecture et cinéma sont tous deux des arts de la lumière et de l’espace. Ce sont peut-être ces affinités qui font des films de passionnants points d’entrée dans l’univers des architectes. Par le prisme de l’architecture, ces films nous invitent à regarder autrement l’espace, notamment urbain, où se joue notre quotidien.

(Avec le soutien de la Direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et de la communication)

 

  • Vivant !

Cette sélection élaborée avec Vincent Boujon (réalisateur du film Vivant !) est une véritable ode à la vie, un parcours cinéphile qui propose de porter un regard sur la vie, mais aussi la mort, pour l’interroger et se sentir vivant.

 

  • L’homme face au climat

La France accueillera fin 2015 la 21ème Conférence des Nations unies sur les changements climatiques. Cet événement politique crucial est l’occasion de s’intéresser à notre planète et d’initier un débat avec le public autour de l’intervention de l’homme sur son environnement et de ses conséquences.

(Partenariat avec le Festival international du Film d’environnement et le Festival international Jean Rouch)

 

  • Des étoiles et des hommes, pour tous les âges !

Le documentaire animé Of stars and men de J. Hubley, est le point de départ d’un corpus de films de toutes les époques et de tous les styles, accessibles à différents âges, qui permettront de découvrir l’univers de manière scientifique ou de s’interroger de façon plus philosophique sur la fascination qu’exercent sur nous l’espace et les étoiles.

 

  • Mois du doc & Fête du cinéma d’animation

Pour la 2ème année consécutive, le documentaire animé est mis à l’honneur avec une sélection de longs métrages rares, voire inédits. Les films circuleront pendant les deux manifestations.

La Fête du cinéma d’animation a pour vocation de sensibiliser les publics au cinéma « image par image » en montrant la richesse du film d’animation sous toutes ses formes. Créé parallèlement à la Journée mondiale du film d’animation célébrée le 28 octobre, elle compte chaque année plus de 500 événements dans divers lieux culturels et éducatifs en France et à l’étranger. En 2015, la Fête se déroulera tout le mois d’octobre. L’AFCA qui coordonne l’événement, vous propose de découvrir les programmes « clé en main » concoctés en partenariat avec Images en Bibliothèques (autour du documentaire animé) et l’Agence du court métrage (avec des films de Corée du Sud), les invités pressentis, les propositions d’ateliers et les événements qui feront du mois d’octobre le mois de l’animation.

 

La liste des films de chacune de ces thématiques sera proposée début Mai sur le site http://www.moisdudoc.com/ dans l'espace pro.

 

A suivre....

 

bandeau