Le Boiseleur - Hubert & Gaëlle Hersent

 

« Un conte doux-amer sur l’art, la nature et le consumérisme »

L’histoire se passe en des « temps fort lointains », dans la ville de Solidor, réputée pour ses oiselleries où Illian est apprenti sculpteur sur bois. Chaque maison y possède son propre oiseau et les habitants ne se lassent pas d’écouter leurs chants qui envahissent les rues.

Illian sculpte des cages à oiseaux remarquables que toute la ville s’arrache. Mais un jour, n’ayant pas assez d’argent pour posséder lui-même un oiseau, il décide d’en sculpter un, sans se douter des conséquences que cela aura pour la ville tout entière.

Ce récit a tout du conte : il se passe en des temps imprécis, une ville imaginaire coupée du reste du monde et des personnages aux caractères assez stéréotypés. Mais les thèmes abordés n’en restent pas moins très actuels : le consumérisme, l’écologie, l’exploitation au travail.

Les illustrations, aux tons ocre sont fines et douces, et la mise en page délicate font de cette BD un très beau livre.

Un 2ème tome est attendu… avec impatience, même si ce premier volet constitue déjà une histoire intégrale en lui-même.

Pour en savoir plus et emprunter le document